Home Pourquoi un Mouton Numérique ?

Pourquoi un Mouton Numérique ?

Pourquoi un Mouton Numérique ?

Le Mouton

Bêêêh. Et non, tous les moutons ne passent pas leur journée à bêler en choeur avec le reste du troupeau tout en mastiquant des brins d’herbe rassis. Derrière l’image du mouton de Panurge qui suit sans réflexion le mouvement et se jette tête la première au fond du précipice, il y a aussi cette petite brebis noire qui reste au loin. À l’écart du troupeau, sa robe d’ébène scintille et son esprit cogite : mais qu’ont-ils tous à sauter dans le vide ? Elle interpelle ses voisins. Une discussion commence. Un attroupement se forme. Les moutons sont sauvés. 

Philosophes et rebelles se sont tour-à-tour retrouvés dans ce mouton dissident ; les uns en pensées, les autres en actes. Mais peut-on réellement dissocier les deux ? De notre côté, la question ne se pose pas : « Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action. » Bergson a parlé et le Mouton Numérique Numérique est né.


Mouton blanc, mouton noir : même combat ?

Le mouton, qu’il soit noir ou blanc, a très souvent été utilisé pour représenter l’homme dans sa culture numérique. D’un côté, c’est le troupeau, blanc comme neige, qui renvoie à l’uniformisation massive de nos comportements et de nos utilisations des technologies numériques. Les réseaux sociaux en sont un exemple, Google un paradigme, et la ville connectée de demain semble déjà disparaître sous un amoncellement laineux.

De l’autre, c’est le mouton noir, rebelle et solitaire, qui joue avec les règles dictées par les magnats du numérique, parvenant à faire émerger des usages déviants et à légitimer une série de contre-pouvoirs. L’innovation n’est jamais exempte de réappropriations dissidentes, plus ou moins marginales : DuckduckGo plutôt que Google, Ubuntu et non Windows, Wikipedia et son univers contributif : bien que minoritaires, les moutons noirs du numérique ne sont pas loin de former un troupeau digne de ce nom.

Entre les moutons blancs qui dissimulent sous leur pelage leur museau noir et les troupeaux de moutons noirs, les frontières s’amenuisent… et les bergers s’y perdent ! Raison de plus pour ne pas sombrer dans une dichotomie primaire et profiter de l’occasion pour rappeler qu’il soit blanc, noir, jaune, rouge, vert ou bleu, le mouton reste un mouton : un animal social qui en a assez dans le museau pour clore le clapet des médiseurs de toutes espèces, penser par lui-même et revenir en maître au sein de son troupeau.

Et les moutons électriques dans tout ça ?

Au-delà de sa couleur, les mordus de littérature SF y auront également reconnu une référence au livre Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, alias Blade Runner pour les cinéphiles, même si nos moutons ont été injustement évincés du grand écran.

Et pour cause, c’est à une soirée organisée par le Collège des Bernardins autour de l’auteur Philip K. Dick que nous nous sommes rencontrés en chair et en os, Yaël aux commandes de l’organisation, et Irénée en rapporteur de l’événement pour Mais où va le web ?. Après tout, c’est bien en traînant près du buffet, entre la projection d’un documentaire sur K. Dick et un débat sur les Hommes-Machines, que le projet d’une collaboration est né. Voilà un juste retour de nos moutons électriques !

Des moutons électriques au Mouton Numérique, il n’y a qu’un pas que nous avons franchi après, certes, quelques hésitations. Nous avons réveillé le petit mouton noir, penseur non-conformiste, qui aime sommeiller quelque part en chacun d’entre nous, et quant au numérique…

Pourquoi un mouton Numérique ?

Du mouton électrique, nous avons gardé cette volonté « d’éclairer » la société qui innove. Si les moutons de K. Dick ne sont pas à proprement parler des veilleuses, nous voulons en revanche que notre Mouton Numérique veille, informe et débate avec vous pour construire le monde numérique de demain.

Par monde numérique, nous ne parlons pas uniquement d’Internet et de ses dérivées virtuelles. Loin de n’être qu’un simple agencement techniques, le numérique a profondément imprégné et modifié nos pratiques quotidiennes et notre société toute entière. Si certains parlent d’une déshumanisation de nos comportements, nous refusons pour notre part tout fatalisme. Oui, le numérique entraîne une datafication, ou mise en données, en masse du monde. Oui, le numérique contribue indubitablement à une accélération de nos modes de vie. Oui, le numérique nous assiste, et parfois même, nous téléguide tel un berger face à son troupeau.

Néanmoins, la lamentation n’a jamais été une voie d’action. Nous croyons que c’est en comprenant les enjeux et le contexte de formation des innovations qui bouleversent, de manière toujours plus insidieuse, notre société que nous parviendrons réellement à nous approprier ces changements sans les subir. Pour éclairer cette transition et prendre les bonnes décisions dans un monde qui change, nous soutenons l’urgence de faire dialoguer ensemble acteurs et penseurs du monde numérique.

Éclairer la société qui innove pour accompagner, de manière consciente et active, la transition numérique déjà à l’œuvre, voilà notre crédo. En un mot : ne vous contentez pas de suivre le troupeau, soyez mouton !

 

Author: Mouton Numerique

Le Mouton Numérique organise débats et rencontres autour du numérique, son but est d'éclairer la société qui innove

Website: http://mouton-numerique.org/

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *